Second degré : interdiction de s’opposer ?

Le 11 janvier dernier, le conseil syndical du SNES a adopté à l’unanimité un texte pour protester contre le rappel à l’ordre que le Recteur de l’académie de Lille a adressé au secrétaire de la section du collège Gérard Philippe d’Hénin-Baumont (Pas-de-Calais). « Vous avez affiché une vive opposition au projet de mise en place du conseil pédagogique qui, je vous le rappelle, est un dispositif prévu par la loi (article L 401.1 du code de l’Education), dans un tract affiché en salle des professeurs, dans lequel vous dénoncez des risques de dérives et de « copinage ». Ces propos sont particulièrement inadmissibles de la part d’un fonctionnaire, tout comme l’ensemble des remarques que vous vous permettez d’adresser à votre chef d’établissement », a notamment écrit le Recteur.

Ce courrier intervenait après que le chef d’établissement ait décroché un article de presse sur le panneau d’affichage prévu pour l’usage des organisations syndicales dans la salle des professeurs et constitue, selon le syndicat du second degré, « une attaque grave contre le droit syndical et tout particulièrement contre l’affichage sur le panneau syndical. Alors que le climat de contestation grandit dans de nombreux établissements, notamment contre la réforme prévue pour le lycée dès la rentrée prochaine, une pétition concernant cette affaire particulière a été mise en ligne sur le site du SNES de Lille.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *