L’AFS et l’ASES interpellent les parlementaires sur l’état de l’Université

Le fait est suffisamment inhabituel pour être signalé. Par la voix de leurs présidents respectifs, l’Association Française de Sociologie (AFS) et l’Association des Sociologues Enseignant dans le Supérieur (ASES) ont adressé une lettre ouverte aux député-e-s et sénateurs/-trices au sujet de la situation dégradée de l’Université française.

Nous en reproduisons le texte, n’hésitez pas à poster vos commentaires et/ou à faire part de la situation dans votre propre établissement !

Statut des vacataires : un coup d’arrêt à Strasbourg ?

A la fin du mois, le Tribunal administratif de Strasbourg a rendu un arrêt important concernant la  conclusion à répétition de contrats à durée déterminée de certains enseignants vacataires employés par l’Université de la capitale alsacienne. Elle considère ainsi qu’une certaine ancienneté (6 ans) justifie la conclusion de contrats à durée indéterminée, conformément à l’esprit de tels contrats. Un jugement important qui remet en cause la jurisprudence du Conseil d’État en la matière et, évidemment, la précarité sur laquelle s’est aujourd’hui institutionnalisé le fonctionnement de l’enseignement supérieur, mais qui ne suffira sans doute ainsi pas à résoudre les contradictions en jeu. Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de la section du Snesup-FSU de l’Université de Strasbourg qui a suivi ce jugement, ainsi que la réponse du président de cette dernière, suivi d’une nouvelle réponse de ce syndicat. N’hésitez pas à participer au débat par vos témoignages ou opinions sur le sujet !

La sociologie dans l’université de masse

Par Sylvia Faure[1]

Le lundi 9 mars 2009, le RTP « Société en évolution, science sociale en mouvement » a organisé une journée de débats intitulée : « Quel avenir pour les sciences sociales ? ». Avec l’aimable autorisation de leurs auteurs, AGORA publie les textes des interventions de cette journée.

Cette intervention décrit un contexte pédagogique dans le département de sociologie d’une université de masse (Lyon2), mais n’est pas le produit d’une recherche sur l’enseignement de la sociologie à l’université. Il s’agit donc de discuter ensemble d’expériences professionnelles et, ce faisant, de mettre en évidence des injonctions fortes qui s’adressent aux enseignants de sociologie depuis la mise en place de la réforme LMD (Licence-Master-Doctorat) : professionnaliser et rendre « utiles » les études de sociologie. Ne sommes-nous pas en présence d’un schème de pensée à mettre à distance ?

Continuer la lecture de La sociologie dans l’université de masse

Le localisme dans le monde académique : rencontre avec Olivier Godechot (Lyon, ENS Lettres et sciences humaines, jeudi 5 mars 2009, 18h-20h)

Le cycle de conférences « Au fil du travail des sciences sociales » de l’ENS Lettres et sciences humaines organise une rencontre avec Olivier Godechot, sociologue, chargé de recherches au CNRS, Centre Maurice Halbwachs.

Le localisme universitaire : éthique de la fidélité ou clientélisme pervers ? Pour cerner l’ampleur du favoritisme dont profitent les candidats locaux, Olivier Godechot et Alexandra Louvet ont établi une mesure à partir d’une base originale, celle des thèses soutenues entre 1972 et 1996. L’enquête poursuit plusieurs objectifs : mesurer un phénomène social intéressant et mal connu, à savoir le localisme académique, informer la principale intéressée, la communauté universitaire, de son importance statistique et susciter des débats sur la nocivité éventuelle du phénomène ainsi que sur les possibles moyens d’y remédier

Continuer la lecture de Le localisme dans le monde académique : rencontre avec Olivier Godechot (Lyon, ENS Lettres et sciences humaines, jeudi 5 mars 2009, 18h-20h)

Quel avenir pour les sciences sociales ?

Depuis sa création en janvier 2006, le RTP-CNRS « Société en évolution, Science Sociale en Mouvement » a engagé une réflexion collective sur l’avenir de la sociologie en France. Les travaux du RTP s’articulent autour de cinq thèmes : la place de la sociologie française dans le contexte international ; la place de la sociologie par rapport aux autres disciplines ; la place de la théorie en sociologie ; les relations de la sociologie au monde social ; l’enseignement de la sociologie.

Dans l’esprit qui l’anime depuis sa création, le RTP organise le lundi 9 mars 2009, à l’ENS (Campus Paris Jourdan), une journée de débats autour de ces questions, intitulée  » Quel avenir pour les sciences sociales ? » : dans le contexte actuel de réformes et de mobilisations, l’avenir des sciences sociales suscite en effet des inquiétudes grandissantes, et engendre de nombreuses prises de positions, dont nous proposons de débattre en deux temps : la matinée sera consacrée aux débats sur l’avenir de la recherche en SHS et les transformations de ses formes de financement ; l’après-midi sera consacrée à l’enseignement de la sociologie et des sciences sociales, du lycée au supérieur.

Continuer la lecture de Quel avenir pour les sciences sociales ?

Université : les raisons de la colère

Le site La vie des idées publie aujourd’hui un dossier très fourni sur le mouvement en cours dans les universités françaises. Y sont indiquées un certain nombre de ressources bibliographiques, mais aussi Internet, proposant notamment un regard vers les systèmes étrangers d’enseignement supérieur et de recherche.

Sont également rassemblés plusieurs articles publiés antérieurement par La vie des idées : le débat sur le « localisme » dans le recrutement universitaire,  une analyse roborative du « malentendu » entre universités et entreprises aux Etats-Unis signée Pierre Gervais, une critique par Marie Duru-Bellat du paradigme de « l’économie de la connaissance » aujourd’hui au coeur des réformes, et enfin une proposition d’Eric Maurin, inspirée des exemples néo-zélandais et australien, pour financer l’université différemment.

A noter enfin un article inédit de Vincent Duclert proposant une analyse du mouvement, et ses implications sociales plus larges, ainsi qu’en fin d’article un appel aux enseignants-chercheurs à « se saisir [du débat soulevé par les réformes engagées] en savants » qui ne devrait pas manquer de soulever quelques polémiques.

Le dossier est accessible à ce lien :
http://www.laviedesidees.fr/+-Universite-les-raisons-de-la-+.html