Le prix du plagiat

Décidément, le plagiat ne concerne pas que les étudiants, les anciens présentateurs de journaux télévisés ou certains membres de la section 19 au CNU… Les chercheurs ne sont donc plus exempts de ce type de pratiques, comme l’illustre aujourd’hui la demande de Didier Eribon de voir son nom retiré de la liste des lauréats du « Brudner Prize » comme le relate le site du Nouvel Observateur. Celui-ci, décerné chaque année par l’Université étasunienne de Yale, récompense des travaux apportant un apport décisif à l’étude des questions gays et lesbiennes. Didier Eribon n’est cependant pas le plagiaire, mais s’estime au contraire plagié par le lauréat de cette année. D’où sa demande de voir son nom dissocié d’une telle récompense. Voilà de quoi contribuer à la réflexion sur le sens des prix et autres distinctions, dans le monde scientifique comme ailleurs. A ce titre, on pourra conseiller la (re)lecture du Mérite de la République d’Olivier Ihl (Gallimard, 2007), non sans rappeler à ceux qui s’en inspireraient de ne pas oublier de le citer…

« Comment en sommes-nous arrivés-là ? » : réponse à Claude Dubar

Le texte de Claude Dubar qui propose une analyse des évolutions récentes de la sociologie académique a suscité beaucoup de réactions. Parmi celles-ci, nous reproduisons ci-dessous celle de Philippe Cibois, professeur émérite à l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, en en attendant d’autres…

Le texte de Claude Dubar, Comment en sommes-nous arrivés-là ?, correspond à une analyse historique précise. Le problème est dans le diagnostic final : plusieurs raisons sont évoquées qu’il faut discuter une à une.

Continuer la lecture de « Comment en sommes-nous arrivés-là ? » : réponse à Claude Dubar

Sociologie : « Comment en est-on arrivé là ? »

On sait que le plagiat est monnaie courante parmi les étudiants, mais quand il devient le fait de professeurs des Universités, il y a de quoi s’interroger. La récente mise en évidence d’un tel cas a inspiré à Claude Dubar un texte publié aujourd’hui sur le (bon) blog de Pierre Dubois, Histoires d’Universités, dans lequel il revient sur l’origine des dérives récentes qui ont touché la discipline et en particulier la 19e section du CNU et plaide notamment pour la définition claire de ce que représente une « publication » en la matière. Voici le lien vers ce texte que nous jugeons, à Agora aussi, important.