L’Apses répond à Alain Beitone

Le directeur de l’Humanité, Patrick Le Hyaric, ne s’attendait sans doute pas à arbitrer le débat sur les nouveaux programmes de SES. Voici en tous cas qu’après la lettre qu’Alain Beitone, l’un des membres de la commission chargée de concevoir ces programmes, il vient de recevoir un nouveau courrier de la part de Marjorie Galy, présidente de l’Apses, que nous reproduisons à sa demande ci-dessous.

Continuer la lecture de L’Apses répond à Alain Beitone

Une discipline sans disciplines ? Réponse à Pascal Combemale

Par Laurent Braquet, Denis Colombi, Estelle Hemdane, enseignants de SES, membres de l’Apses

Note des Editeurs : les analyses et les opinions exprimées dans ce texte sont celles de ses auteurs, et non celles d’AGORA ou de ses rédacteurs. Elles sont reproduites ici, conformément à la vocation d’AGORA, pour alimenter les débats sur l’enseignement et la recherche en sciences sociales.

Le 3 décembre 2008, une grande manifestation, organisée par l’Apses, a rassemblé de nombreux enseignants de sciences économiques et sociales autour de la défense de leur enseignement, alors menacé par la réforme du lycée proposée par Xavier Darcos. Sommet d’une mobilisation sans failles, elle a montré, s’il en était encore besoin, l’attachement de tout un corps d’enseignants à une discipline injustement attaquée par des lobbies et des politiques sur la base d’arguments idéologiques et fallacieux.

La marche au travers de Paris s’est terminée par un meeting à la Bourse du Travail, où des personnalités – représentants syndicaux, sociologues, économistes, etc. – ont pris la parole pour redire l’enjeu qu’il y a à défendre les sciences économiques et sociales. Parmi ces interventions, celle de Pascal Combemale, figure de la discipline (auteur de manuel et de textes didactiques) et enseignant en classe préparatoire au lycée Henri IV, semble avoir fait forte impression. Si l’on ne peut, bien sûr, juger de la portée d’un discours sur le seul applaudimètre, certaines réactions sur les listes de diffusions consacrées aux SES, ainsi que la reprise rapide de ce texte sur le site du magazine Alternatives Économiques, laissent à penser qu’il a rencontré un certain écho dans la profession.
Continuer la lecture de Une discipline sans disciplines ? Réponse à Pascal Combemale

Les SES existent pour des raisons politiques et sont attaquées pour des raisons politiques

L’intervention de Pascal Combemale, professeur en Khâgne B/L au lycée Henri IV, lors de la journée de mobilisation et de grève des enseignants de sciences économiques et sociales (SES) le 3 décembre 2008, est reproduite sur le site du magazine Alternatives économiques depuis le 4 décembre 2008.

Vous pouvez la lire à cette adresse :

http://www.alternatives-economiques.fr/les-ses-existent-pour-des-raisons-politiques-et-sont-attaquees-pour-des-raisons-politiques_fr_art_633_41330.html

Pour Nicolas Sarkozy, la filière économique et sociale, « c’est une blague »

Le mardi 27 janvier 2009, en déplacement à Châteauroux, Nicolas Sarkozy a réaffirmé sa volonté de poursuivre la réforme du lycée, et pour ceux qui en doutait encore, il en a bien précisé un des objectifs cruciaux, le démantèlement de la filière économique et sociale (ES). Extrait :

« Il y a une filière économique pour vos enfants. C’est une blague. Parce que la filière économique ES, mettez vos enfants dedans, et ils ne peuvent pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques. Alors qu’est-ce que cela veut dire ? On dit à son gosse, fais la filière économique, tu pourras faire de l’économie et à l’arrivée ils ne peuvent pas se présenter. Ce n’est pas admissible » [voir la vidéo]

Continuer la lecture de Pour Nicolas Sarkozy, la filière économique et sociale, « c’est une blague »