Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Ce texte d’Olivier Godechot est initialement paru le 26 mai 2009 sur Mediapart. Nous le reproduisons ici, avec l’aimable autorisation de son auteur, et nous vous invitons à partager avec nos lecteurs vos réactions, en utilisant la possibilité de poster un commentaire proposée à la suite de l’article.

Un des grands problèmes des réformes du système éducatif tient à la confusion délibérée de deux objectifs : l’amélioration de la qualité et de l’équité du système éducatif d’une part et la réduction de son coût d’autre part. On suspecte avec raison des réformes qui mettent en avant l’égalité des chances ou la charge horaire des lycéens d’être avant tout guidées par des considérations budgétaires. La précédente réforme du lycée, provisoirement gelée, ne fait pas exception.

Cette réforme reposait en partie sur un diagnostic justifié des déséquilibres des filières générales du lycée : une hiérarchisation trop forte des filières entre la « voie royale », la filière scientifique (S) – et au sein de celle-ci la S option mathématiques, et les autres filières économiques et sociales (ES) et littéraires (L) ; une filière scientifique paradoxale qui sert surtout comme label de sélection et qui donne peu le goût des sciences ; une filière économique qui peine à former de véritables économistes ; une filière littéraire, dont les mérites sont reconnus, mais qui souffre d’une désaffection grandissante.

Continuer la lecture de Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Assises de l’enseignement des SES

L’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (APSES) a décidé d’organiser des « Assises de l’enseignement de SES » le samedi 16 mai prochain à la Bourse du Travail de Paris. Après une mise en perspective historique par Claude Lelièvre, historien de l’éducation, il s’agira dans un premier temps (le matin) de réaliser une synthèse des réponses au questionnaire mis en ligne sur le site de l’APSES ainsi que des contributions issues des réunions qui se sont tenues dans les régionales. Jérôme Deauvieau clôturera les débats de la matinée en apportant son regard de sociologue de l’éducation, à partir notamment de l’étude qu’il a conduite sur les pratiques des enseignants de SES.

Continuer la lecture de Assises de l’enseignement des SES

Sauvons Obstinément la Sociologie (SOS)

Réunis en Assemblée générale à l’occasion de son colloque le 16 avril dernier, l’Association Française de Sociologie a adopté une mention au titre explicite. Ses membres y affirment plus largement leur soutien au mouvement engagé dans les Universités françaises depuis le 2 février dernier et reprennent ce faisant un certain nombre de revendications, parmi lesquelles l’abrogation de la LRU, du Pacte pour la Recherche, de la réforme de la formation des enseignants des premier et seconds degrés, du décret sur le statut des enseignants-chercheurs et du contrat doctoral, mais aussi le renforcement et la pérennisation des moyens humains et financiers alloués à la recherche en sciences humaines et sociales.

Le texte complet de la motion est consultable au lien suivant : http://www.afs-socio.fr/FI110/27SauvonsObstinementLaSociologie.pdf

Menaces sur la liberté de la recherche

Responsables de l’ouvrage collectif La France rebelle (Michalon, 2006 (2e éd.)), Xavier Crettiez, Isabelle Sommier et Juan Torreiro viennent d’être condamnés avec leur éditeur pour diffamation envers un groupe indépendantiste « savoisien » dont ils ont affirmé qu’il était « partisan du recours à la violence ». A leur charge dès lors le remboursement des frais de justice des deux parties, des dommages et intérêts, ainsi qu’une amende pénale individuelle de 5 000 euros. L’affaire est très grave pour la liberté de la recherche dans la mesure où, pour la première fois sous la Ve République, le juge n’a retenu aucune des pièces versées au dossier pour justifier le constat de l’auteur.

Les prévenus ont logiquement fait appel, mais si ce jugement était confirmé par la Cour d’Appel de Chambéry le 20 mai prochain, les recherches sur des sujets dits sensibles ne pourraient plus avoir lieu sauf à braver cette épée de Damoclès assez conséquente financièrement. Devant l’importance de la situation, Agora vous invite à signer un appel de soutien que vous trouverez au lien suivant :  http://crps.univ-paris1.fr/article.php3?id_article=314

40 ans de SES au lycée

Les Cahiers Pédagogiques sont édités par le Cercle de Recherche et d’Action Pédagogique, une association composée notamment d’enseignants désireux de s’interroger sur leurs pratiques. Le numéro 472 de la revue, daté d’avril 2009, est consacré aux sciences économiques et sociales. On y retrouve divers articles, des propositions d’activités pédagogiques originales, mais aussi un retour sur l’histoire de la discipline, indissociable de la « démocratisation » de l’enseignement secondaire, ainsi qu’une réflexion sur la place de la filière ES dans l’école et la société actuelles. Les SES font en effet l’objet depuis quelques temps d’attaques récurrentes de la part de certains dirigeants, alors même que la demande sociale à leur égard n’a jamais semblé aussi importante.
On peut retrouver sur le site de la revue une présentation du dossier, l’éditorial de Patricia Morini   mais aussi plusieurs articles disponibles gratuitement en ligne, parmi lesquels plusieurs témoignages d’anciens élèves, ainsi qu’une bibliographie assez complète.
De quoi préparer studieusement les « Assises de l’enseignement des SES » qu’organise l’APSES à Paris le 16 mai prochain…