Quand l’Apses écrit à Luc Châtel

Le 1er septembre dernier, par la voix de son président Sylvain David, l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses) a adressé  une lettre ouverte au nouveau Ministre de l’Education Nationale, Luc Chatel. S’appuyant notamment sur les conclusions du rapport Descoings, elle l’invite notamment à rendre les sciences économiques à nouveau obligatoires pour tous les élèves de seconde, ainsi qu’à conserver une filière ES dans la maquette du “nouveau lycée” qui s’élabore actuellement. Une proposition qui reste cependant silencieuse quant au contenu même des programmes de SES, l’autre enjeu essentiel du débat.

Voir le texte complet de la lettre sur le site de l’APSES

Professeurs de SES : quelles pratiques ?

Le 16 mai 2009, l’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (Apses) organisait les Assises de l’enseignement des SES à Paris. Pour préparer cette journée, l’association a mené une large consultation nationale selon plusieurs modalités dont une enquête en ligne. S’adressant à l’ensemble des professeurs de SES, cette enquête avait pour objectif de réaliser une photographie des perceptions de leurs pratiques par les enseignants de SES et leur vécu quant à la mise en œuvre des programmes.

Continuer la lecture de Professeurs de SES : quelles pratiques ?

Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Ce texte d’Olivier Godechot est initialement paru le 26 mai 2009 sur Mediapart. Nous le reproduisons ici, avec l’aimable autorisation de son auteur, et nous vous invitons à partager avec nos lecteurs vos réactions, en utilisant la possibilité de poster un commentaire proposée à la suite de l’article.

Un des grands problèmes des réformes du système éducatif tient à la confusion délibérée de deux objectifs : l’amélioration de la qualité et de l’équité du système éducatif d’une part et la réduction de son coût d’autre part. On suspecte avec raison des réformes qui mettent en avant l’égalité des chances ou la charge horaire des lycéens d’être avant tout guidées par des considérations budgétaires. La précédente réforme du lycée, provisoirement gelée, ne fait pas exception.

Cette réforme reposait en partie sur un diagnostic justifié des déséquilibres des filières générales du lycée : une hiérarchisation trop forte des filières entre la « voie royale », la filière scientifique (S) – et au sein de celle-ci la S option mathématiques, et les autres filières économiques et sociales (ES) et littéraires (L) ; une filière scientifique paradoxale qui sert surtout comme label de sélection et qui donne peu le goût des sciences ; une filière économique qui peine à former de véritables économistes ; une filière littéraire, dont les mérites sont reconnus, mais qui souffre d’une désaffection grandissante.

Continuer la lecture de Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Assises de l’enseignement des SES

L’Association des Professeurs de Sciences Economiques et Sociales (APSES) a décidé d’organiser des “Assises de l’enseignement de SES” le samedi 16 mai prochain à la Bourse du Travail de Paris. Après une mise en perspective historique par Claude Lelièvre, historien de l’éducation, il s’agira dans un premier temps (le matin) de réaliser une synthèse des réponses au questionnaire mis en ligne sur le site de l’APSES ainsi que des contributions issues des réunions qui se sont tenues dans les régionales. Jérôme Deauvieau clôturera les débats de la matinée en apportant son regard de sociologue de l’éducation, à partir notamment de l’étude qu’il a conduite sur les pratiques des enseignants de SES.

Continuer la lecture de Assises de l’enseignement des SES

40 ans de SES au lycée

Les Cahiers Pédagogiques sont édités par le Cercle de Recherche et d’Action Pédagogique, une association composée notamment d’enseignants désireux de s’interroger sur leurs pratiques. Le numéro 472 de la revue, daté d’avril 2009, est consacré aux sciences économiques et sociales. On y retrouve divers articles, des propositions d’activités pédagogiques originales, mais aussi un retour sur l’histoire de la discipline, indissociable de la “démocratisation” de l’enseignement secondaire, ainsi qu’une réflexion sur la place de la filière ES dans l’école et la société actuelles. Les SES font en effet l’objet depuis quelques temps d’attaques récurrentes de la part de certains dirigeants, alors même que la demande sociale à leur égard n’a jamais semblé aussi importante.
On peut retrouver sur le site de la revue une présentation du dossier, l’éditorial de Patricia Morini   mais aussi plusieurs articles disponibles gratuitement en ligne, parmi lesquels plusieurs témoignages d’anciens élèves, ainsi qu’une bibliographie assez complète.
De quoi préparer studieusement les “Assises de l’enseignement des SES” qu’organise l’APSES à Paris le 16 mai prochain…

“Quel avenir pour les sciences sociales ?”, si vous avez manqué le début…

Le 9 mars dernier, le Réseau Thématique Pluridisciplinaire “Société en évolution, science sociale en mouvement” organisait une journée de débats intitulée : “Quel avenir pour les sciences sociales ?”. Pour ceux qui n’auraient pas pu assister à l’ensemble des débats, Giovanni Prete en propose ici un compte-rendu appliqué.

Par Giovanni Preste[1]

Dans l’esprit qui l’anime depuis sa création, le RTP a organisé une journée de débats le 9 mars dernier autour de l’avenir des sciences sociales. Alors que d’importantes mobilisations sont en cours, il semblait important de s’interroger sur deux questions centrales : le financement de la recherche en SHS et l’enseignement des SES du lycée au supérieur. Le programme constitué de présentations de travaux de recherche, de témoignages et d’échanges avec la salle, se voulait à la fois ancrée dans l’actualité des réformes et un moment de partage de connaissances capables de mettre en perspective ces réformes et de les aborder de manière plus critique.

Continuer la lecture de “Quel avenir pour les sciences sociales ?”, si vous avez manqué le début…

Les sciences sociales au lycée : faut-il une réforme ?

Par Rémi Jeannin[1]

Le lundi 9 mars 2009, le RTP “Société en évolution, science sociale en mouvement” a organisé une journée de débats intitulée : “Quel avenir pour les sciences sociales ?”. Avec l’aimable autorisation de leurs auteurs, AGORA publie les textes des interventions de cette journée.

Les Sciences Economiques et Sociales (SES) sont une discipline scolaire qui vise, depuis 1967, à « conduire à la connaissance et à l’intelligence des économies et des sociétés d’aujourd’hui et intégrer cette acquisition à la formation générale des élèves, à leur culture », en mobilisant les apports de plusieurs disciplines scientifiques.

De cette ambition initiale découlent plusieurs caractéristiques auxquelles sont fortement attachés les enseignants de SES, mais qui sont remises en question par un ensemble disparate d’acteurs :

Continuer la lecture de Les sciences sociales au lycée : faut-il une réforme ?

Quel avenir pour les sciences sociales ?

Depuis sa création en janvier 2006, le RTP-CNRS « Société en évolution, Science Sociale en Mouvement » a engagé une réflexion collective sur l’avenir de la sociologie en France. Les travaux du RTP s’articulent autour de cinq thèmes : la place de la sociologie française dans le contexte international ; la place de la sociologie par rapport aux autres disciplines ; la place de la théorie en sociologie ; les relations de la sociologie au monde social ; l’enseignement de la sociologie.

Dans l’esprit qui l’anime depuis sa création, le RTP organise le lundi 9 mars 2009, à l’ENS (Campus Paris Jourdan), une journée de débats autour de ces questions, intitulée ” Quel avenir pour les sciences sociales ?” : dans le contexte actuel de réformes et de mobilisations, l’avenir des sciences sociales suscite en effet des inquiétudes grandissantes, et engendre de nombreuses prises de positions, dont nous proposons de débattre en deux temps : la matinée sera consacrée aux débats sur l’avenir de la recherche en SHS et les transformations de ses formes de financement ; l’après-midi sera consacrée à l’enseignement de la sociologie et des sciences sociales, du lycée au supérieur.

Continuer la lecture de Quel avenir pour les sciences sociales ?

Une discipline sans disciplines ? Réponse à Pascal Combemale

Par Laurent Braquet, Denis Colombi, Estelle Hemdane, enseignants de SES, membres de l’Apses

Note des Editeurs : les analyses et les opinions exprimées dans ce texte sont celles de ses auteurs, et non celles d’AGORA ou de ses rédacteurs. Elles sont reproduites ici, conformément à la vocation d’AGORA, pour alimenter les débats sur l’enseignement et la recherche en sciences sociales.

Le 3 décembre 2008, une grande manifestation, organisée par l’Apses, a rassemblé de nombreux enseignants de sciences économiques et sociales autour de la défense de leur enseignement, alors menacé par la réforme du lycée proposée par Xavier Darcos. Sommet d’une mobilisation sans failles, elle a montré, s’il en était encore besoin, l’attachement de tout un corps d’enseignants à une discipline injustement attaquée par des lobbies et des politiques sur la base d’arguments idéologiques et fallacieux.

La marche au travers de Paris s’est terminée par un meeting à la Bourse du Travail, où des personnalités – représentants syndicaux, sociologues, économistes, etc. – ont pris la parole pour redire l’enjeu qu’il y a à défendre les sciences économiques et sociales. Parmi ces interventions, celle de Pascal Combemale, figure de la discipline (auteur de manuel et de textes didactiques) et enseignant en classe préparatoire au lycée Henri IV, semble avoir fait forte impression. Si l’on ne peut, bien sûr, juger de la portée d’un discours sur le seul applaudimètre, certaines réactions sur les listes de diffusions consacrées aux SES, ainsi que la reprise rapide de ce texte sur le site du magazine Alternatives Économiques, laissent à penser qu’il a rencontré un certain écho dans la profession.
Continuer la lecture de Une discipline sans disciplines ? Réponse à Pascal Combemale

Les SES existent pour des raisons politiques et sont attaquées pour des raisons politiques

L’intervention de Pascal Combemale, professeur en Khâgne B/L au lycée Henri IV, lors de la journée de mobilisation et de grève des enseignants de sciences économiques et sociales (SES) le 3 décembre 2008, est reproduite sur le site du magazine Alternatives économiques depuis le 4 décembre 2008.

Vous pouvez la lire à cette adresse :

http://www.alternatives-economiques.fr/les-ses-existent-pour-des-raisons-politiques-et-sont-attaquees-pour-des-raisons-politiques_fr_art_633_41330.html