La précarité à la vitesse « supérieur »

C’est une « offre » d’emploi qui risque de constituer un précédent : l’Institut d’études politiques de Lille vient de publier une annonce pour le recrutement à compter de septembre prochain de deux enseignants chercheurs à mi-temps sur un contrat d’établissement d’un an renouvelable, justifiant cette double précarité ainsi :

« Confronté à un sous encadrement chronique en enseignants chercheurs statutaires, l’établissement fait ce choix, contraint et raisonné, dans le but de proposer un statut et une reconnaissance minimales à des docteurs sans postes qui contribuent, par les responsabilités pédagogiques et administratives qu’ils endossent, à son développement. La rémunération équivaudra à celle d’un MCF en début de carrière sur la base d’un temps de travail de 50%. Il sera demandé aux personnes recrutées d’assurer une charge d’enseignement de 96h équivalent TD et de participer directement à la gestion et à l’animation de deux majeures du cycle Master« .
Une nouvelle étape semble ainsi franchie dans l’institutionnalisation de la précarité pour les docteurs sans poste en sus des post-doctorats. Cela tombe bien, leur nombre est appelé à gonfler davantage, de même que les besoins en enseignement… Profitons-en pour signaler dans le numéro de cette semaine de l’hebdomadaire Courrier International un dossier édifiant sur la question des stages, où l’on verra que cette forme spécifique d’exploitation ne constitue pas une spécificité hexagonale…

Les financements par contrats alimentent la précarité

« La mise en place du « contrat doctoral » et de la LRU accentue la précarité des jeunes chercheurs et s’accompagne de sérieuses entorses au droit du travail universitaire ». Tel est le constat qu’établit L’Association nationale des candidats aux métiers de la science politique (ANCMSP) dans un communiqué qu’elle vient de rendre public et que nous reproduisons ici. Celui-ci en appelle les agents concernés à assumer leurs responsabilités, collectives bien entendu…

Continuer la lecture de Les financements par contrats alimentent la précarité

Précaires de l’enseignement supérieur : les résultats de l’enquête

Lundi prochain, à 14h à Paris, les membres de l’intersyndicale organisent une présentation publique des résultats de l’enquête par questionnaire menée à direction des précaires dans l’enseignement supérieur et la recherche. Plus de 4 400 réponses ont été reçues  et ont donné lieu à une riche exploitation, qui tient compte de formes de précarité que la comptabilité publique  rend invisibles(les vacations, le travail payé en nature, gratuit, etc.) et qui part du point de vue des travailleuses et travailleurs précaires.

Continuer la lecture de Précaires de l’enseignement supérieur : les résultats de l’enquête

Doctorants en science politique, comment vous financez-vous ?

Dans le contexte de mise en place du « contrat doctoral » l’Association nationale des candidats aux métiers de la science politique (ANCMSP) diffuse un appel auprès des doctorants de sa discipline afin de connaître leurs conditions de rémunération. Nous le reproduisons ci-dessous en espérant qu’il pourra inspirer diverses initiatives…

Le mois d’octobre 2009 est le moment pour certains de découvrir le nouveau contrat doctoral élaboré par leur université. L’éclatement des pratiques universitaires, les nouvelles lois sur l’autonomie et la suppression du cadre national de l’allocation et du monitorat, rendent difficile la bonne évaluation de la situation des doctorants en science politique, et plus généralement en sciences sociales.

Continuer la lecture de Doctorants en science politique, comment vous financez-vous ?

Sauvons Obstinément la Sociologie (SOS)

Réunis en Assemblée générale à l’occasion de son colloque le 16 avril dernier, l’Association Française de Sociologie a adopté une mention au titre explicite. Ses membres y affirment plus largement leur soutien au mouvement engagé dans les Universités françaises depuis le 2 février dernier et reprennent ce faisant un certain nombre de revendications, parmi lesquelles l’abrogation de la LRU, du Pacte pour la Recherche, de la réforme de la formation des enseignants des premier et seconds degrés, du décret sur le statut des enseignants-chercheurs et du contrat doctoral, mais aussi le renforcement et la pérennisation des moyens humains et financiers alloués à la recherche en sciences humaines et sociales.

Le texte complet de la motion est consultable au lien suivant : http://www.afs-socio.fr/FI110/27SauvonsObstinementLaSociologie.pdf

Appel à la création d’emplois statutaires pour l’enseignement et la recherche

Depuis le 20 janvier 2009, une pétition peut être signée en ligne pour soutenir « l’Appel de chercheurs/ses…précaires (doctorant-e-s, post-doctorant-e-s, contractuel-le-s) » à la création d’emplois statutaires pour l’enseignement et la recherche. Cet appel, que nous reproduisons ci-dessous, peut-être signé à l’adresse suivante : http://www.emploi-erp.net.

Continuer la lecture de Appel à la création d’emplois statutaires pour l’enseignement et la recherche