Démocratie, “experts” et intérêts personnels

Dans une tribune publiée il y a quelques jours sur “Mediapart” et intitulée “La démocratie n’est pas une affaire de compétences ni d’intérêts économiques“, un collectif de jeunes “intellectuels” soulevait un écart problématique de la part d’un “grand” quotidien vespéral qui encensait Hakim El Karui, un jeune “expert” franco-tunisien, censé incarner la pointe du renouvellement démocratique de la Tunisie, indépendamment de ses intérêts économiques et de ses relations douteuses. Une affaire qui, au-delà du cas considéré, soulève la question de nos représentations et attentes vis-à-vis du profil de nos représentants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.