Démocratie, « experts » et intérêts personnels

Dans une tribune publiée il y a quelques jours sur « Mediapart » et intitulée « La démocratie n’est pas une affaire de compétences ni d’intérêts économiques« , un collectif de jeunes « intellectuels » soulevait un écart problématique de la part d’un « grand » quotidien vespéral qui encensait Hakim El Karui, un jeune « expert » franco-tunisien, censé incarner la pointe du renouvellement démocratique de la Tunisie, indépendamment de ses intérêts économiques et de ses relations douteuses. Une affaire qui, au-delà du cas considéré, soulève la question de nos représentations et attentes vis-à-vis du profil de nos représentants.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *