« Opiniongate » : les associations scientifiques s’expriment

Réagissant au différend qui oppose le conseiller de l’Elysée Patrick Buisson et le politiste Alain Garrigou, l’Association française de science politique et le Comité de vigilance pour les usages de l’histoire (CVUH) viennent de publier chacune un communiqué de presse exprimant leurs inquiétudes quant à l’indépendance de la recherche scientifique. Nous les reproduisons ci-dessous en espérant qu’ils pourront alimenter la réflexion et le débat.

Association française de science politique (AFSP)

« Dans nos métiers, ceux de la recherche et de l’enseignement, nous sommes amenés à travailler sur des sujets souvent sensibles (le populisme, l’extrême droite, les violences politiques, les usages sociaux des sondages…) qui amènent parfois les acteurs politiques ou médiatiques concernés à réagir fortement aux protocoles méthodologiques mis en œuvre et aux résultats scientifiques énoncés. L’actualité récente, que l’on songe à la condamnation finalement (et heureusement) non confirmée en dernière instance d’Isabelle Sommier, de Xavier Crettiez et de Juan J. Torreiro l’année dernière ou récemment à la procédure judiciaire qui vise Alain Garrigou [en savoir plus]), voit se multiplier les procédures judiciaires et parfois disciplinaires [en savoir plus].

L’Association Française de Science Politique s’inquiète de cette judiciarisation croissante des controverses en sciences sociales et politiques. Face à la multiplication des actions judiciaires ou disciplinaires visant des enseignants et chercheurs spécialistes de la vie politique contemporaine, l’AFSP rappelle que, comme celle de la presse, la « liberté scientifique ne s’use que si l’on ne s’en sert pas ». Elle appelle tous ses membres à se montrer vigilants vis-à-vis de ces procédures qui pourraient menacer à terme notre liberté d’intervention dans l’espace public et médiatique. En lançant en septembre dernier une réflexion collective sur l’éthique de nos pratiques professionnelles [http://forumethique-afsp.over-blog.fr/], l’Association entend aussi montrer que notre communauté possède en elle-même les ressources susceptibles de construire collectivement un mode d’intervention maîtrisé dans l’espace public.

L’Association Belge de Science Politique pour la Communauté française (ABSP-CF) partage nos préoccupations et s’associe à ce communiqué. »

http://www.afsp.msh-paris.fr/
_______________________________________________

Comité de vigilance face aux usages publics de l’histoire (CVUH)

“Le Mépris pour le monde universitaire et les menaces sur la liberté d’expression s’accentuent. Patrick Buisson, responsable de la chaîne Histoire, ex directeur du journal d’extrême-droite Minute et aujourd’hui conseiller spécial de l’Elysée porte plainte pour diffamation contre le politiste Alain Garrigou pour des propos tenus en novembre 2009 dans le journal Libération. Le CVUH s’associe au mouvement de soutien à notre collègue. Les documents ci-joint prouvent le mépris de plus en plus décomplexé du gouvernement à l’égard du monde intellectuel. Il convient donc d’accentuer la vigilance vis à vis de toute forme de censure propre aux régimes de droite dure qui s’octroient les services d’un homme assumant vertement son héritage catholique traditionnel et contre-révolutionnaire. Les document ci-dessous font le point sur l’affaire en question.”


2 réflexions au sujet de « « Opiniongate » : les associations scientifiques s’expriment »

  1. Censure en effet bien plus grave que les fameuses \petites phrases\ -certes scandaleuses – de notre Nicolas le Petit, épinglées par les grands médias, elles. La vigilance d’Agora est plus que nécessaire. Mais comment la rendre plus visible, en dehors d’une certaine presse engagée et des réseaux de militants et d’amis? Bon courage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *