L’évaluation des enseignants chercheurs, quelles règles de fonctionnement pour la section 19 du CNU ?

L’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES) et l’Association française de sociologie (AFS) organisent le vendredi 16 octobre 2009 une journée de débats consacrés aux questions soulevées par la dernière campagne de promotion de la 19ème section du CNU. Cette journée aura lieu à l’Université Paris Descartes, Amphi Vulpian (12 rue de l’Ecole de Médecine, Paris VIe).

En voici le programme…

Continuer la lecture de L’évaluation des enseignants chercheurs, quelles règles de fonctionnement pour la section 19 du CNU ?

Auto-promotions au sein de la 19ème section du CNU : les faits

Au début de l’été, Agora s’était fait l’écho des curieuses pratiques d’auto-promotion dont ont bénéficié certains membres de la 19ème section du CNU (sociologie, démographie) et des protestations qu’elles ont suscitées. Tandis qu’il y a quelques jours, nous apprenions la démission de 11 des membres de la section en protestation contre ces pratiques un débat s’engageait sur leur caractère exceptionnel, sinon inédit, ou au contraire ancien. Plutôt que d’en rester aux rumeurs, nous avons voulu procéder à une mesure aussi précise que possible des pratiques d’auto-promotion au sein de la section « Sociologie, démographie » du CNU pour la décennie écoulée : c’est le résultat de cette mesure que nous soumettons ci-dessous à vos commentaires…

Continuer la lecture de Auto-promotions au sein de la 19ème section du CNU : les faits

Droit d’enquêter, droit des enquêtés

droitenqueteC’est le titre d’un colloque passionnant qui va se tenir la semaine prochaine à Limoges. Organisé par Sylvian Laurens et Frédéric Neyrat, ce colloque abordera, pendant deux jours  (mercredi 30 septembre et jeudi 1er octobre 2009), les différentes questions juridiques, éthiques, méthodologiques, que soulèvent l’enquête en sciences sociales et la restitution de ses résultats. L’actualité récente, notamment avec la condamnation récente d’une équipe de chercheurs pour diffamation envers des enquêtés, montre à quel point ces questions sont de plus en plus cruciales, et il faut donc saluer l’effort fait dans le cadre de ce colloque pour saisir l’ensemble des dimensions du problème, comme le montre le programme des interventions ci-dessous.

Continuer la lecture de Droit d’enquêter, droit des enquêtés

Pourquoi nous démissionnons du CNU

Aujourd’hui, après la lettre de Jérôme Deauvieau diffusée depuis quelques semaines et que nous avons reproduite hier, l’affaire des auto-promotions au sein de la 19ème section du CNU (sociologie, démographie) débouche sur la démission de 11 membres de la section. Agora publie ci-dessous le texte en forme d’appel qu’ils signent collectivement à cette occasion…

Continuer la lecture de Pourquoi nous démissionnons du CNU

Auto-promotions à la 19ème section du CNU : une lettre de Jérôme Deauvieau

Au début de l’été, Agora s’était fait l’écho des curieuses pratiques d’auto-promotion dont ont bénéficié certains membres de la 19ème section du CNU (sociologie, démographie), et des protestations qu’elles ont suscité aussi bien à l’intérieur de la section, que dans l’ensemble de la communauté des sociologues (http://agora.hypotheses.org/2009/06/22/promotion/). Nous publions aujourd’hui cette lettre de Jérôme Deauvieau, deuxième vice-président de la 19ème section…

Continuer la lecture de Auto-promotions à la 19ème section du CNU : une lettre de Jérôme Deauvieau

Promotion des enseignants-chercheurs en sociologie : on n’est jamais si bien servi que par soi-même…

La rumeur courait depuis quelques jours : dans la liste des enseignants-chercheurs venant d’obtenir une promotion (au rang de professeur ou à la classe exceptionnelle de ce rang) à la suite des décisions de la 19ème section du Conseil national des universités (CNU) figureraient… plusieurs membres de cette section même ! Ce n’est plus une rumeur… Il suffit pour le prouver de comparer la liste des membres du Bureau de la 19ème section et la liste des promus par cette même section, toutes deux publiées sur le blog de l’Association des sociologues enseignants du supérieur (ASES), fort opportunément intitulé « Transparence CNU 19 ». Nous avons fait le travail pour vous : les trois professeurs promus à la classe exceptionnelle cette année – Gilles Ferréol, Michel Maffesoli et Patrick Tacussel -, sont tous les trois membres de rang A de la 19ème section du CNU.

Continuer la lecture de Promotion des enseignants-chercheurs en sociologie : on n’est jamais si bien servi que par soi-même…

Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Ce texte d’Olivier Godechot est initialement paru le 26 mai 2009 sur Mediapart. Nous le reproduisons ici, avec l’aimable autorisation de son auteur, et nous vous invitons à partager avec nos lecteurs vos réactions, en utilisant la possibilité de poster un commentaire proposée à la suite de l’article.

Un des grands problèmes des réformes du système éducatif tient à la confusion délibérée de deux objectifs : l’amélioration de la qualité et de l’équité du système éducatif d’une part et la réduction de son coût d’autre part. On suspecte avec raison des réformes qui mettent en avant l’égalité des chances ou la charge horaire des lycéens d’être avant tout guidées par des considérations budgétaires. La précédente réforme du lycée, provisoirement gelée, ne fait pas exception.

Cette réforme reposait en partie sur un diagnostic justifié des déséquilibres des filières générales du lycée : une hiérarchisation trop forte des filières entre la « voie royale », la filière scientifique (S) – et au sein de celle-ci la S option mathématiques, et les autres filières économiques et sociales (ES) et littéraires (L) ; une filière scientifique paradoxale qui sert surtout comme label de sélection et qui donne peu le goût des sciences ; une filière économique qui peine à former de véritables économistes ; une filière littéraire, dont les mérites sont reconnus, mais qui souffre d’une désaffection grandissante.

Continuer la lecture de Équilibre des filières au lycée : une autre réforme est possible

Le développement de la sociologie française contemporaine : les contrats au service de la recherche académique dans les années 1960

Par Philippe Masson[1]

Le lundi 9 mars 2009, le RTP « Société en évolution, science sociale en mouvement » a organisé une journée de débats intitulée : « Quel avenir pour les sciences sociales ? ». Avec l’aimable permission de leurs auteurs, AGORA publie les textes des interventions de cette journée.

Je voudrais remercier d’abord les membres du bureau du RTP Société en évolution, science sociale en mouvement pour leur invitation, et plus particulièrement, Sandrine Lefranc et Sophie Pochic, chargées de l’organisation de la matinée.

Laissez-moi, pour commencer, vous raconter une brève anecdote qui situera bien, je crois, mon propos et, plus largement, le thème de cette matinée. Il y a une quinzaine de jours, je siégeais au Conseil scientifique de l’UFR de sociologie de l’Université de Nantes dont l’ordre du jour portait uniquement sur l’examen des demandes de promotion des enseignants-chercheurs du département. Pendant l’examen des candidatures des maîtres de conférences à la hors-classe, la directrice du laboratoire de sociologie souligna comme élément positif du dossier d’un collègue qu’il avait réalisé plusieurs rapports de recherche. Plusieurs des personnes présentes approuvèrent. Je demandai alors de manière faussement naïve pour quelles raisons ce genre d’activités pouvait être un critère.

Continuer la lecture de Le développement de la sociologie française contemporaine : les contrats au service de la recherche académique dans les années 1960

Dans quelles revues les sociologues publient-ils ?

Par Odile Piriou et Philippe Cibois

Le classement de l’AERES ayant entrainé de fortes réaction chez les sociologues (protestation du CNU, ou encore comparaison avec les listes précédentes pour en montrer les contradictions), nous avons cherché à savoir où publiaient les sociologues.

A cette fin, nous avons considéré que le répertoire des sociologues de l’AFS constituait une base d’observation intéressante dans la mesure où la présentation de chacun est faite par lui-même et donc que si une publication dans une revue est signalée, c’est qu’elle est jugée légitime par l’intéressé. Il ne s’agit donc pas d’un registre où sont enregistrées toutes les publications des sociologues considérés. Nous rappelons que, comme indiqué dans le dernier comptage, la population des sociologues répertoriés dans le répertoire est composée pour 52% de chercheurs ou enseignants-chercheurs, pour 25% de sociologues praticiens et pour 23% de doctorants ou post-doctorants.

Continuer la lecture de Dans quelles revues les sociologues publient-ils ?

Une charte déontologique pour les sociologues ? Ouvrons le débat !

En complément de l’espace de discussion réservé aux membres de l’Association française de sociologie, AGORA ouvre ses colonnes à vos commentaires sur la future charte de déontologie de la profession.

Lors de l’assemblée générale de l’Association française de sociologie (AFS) qui avait eu lieu à Bordeaux en 2006, sa présidente nouvellement élue, Dan Ferrand Bechmann, s’était engagée à ce qu’un groupe de travail soit constitué pour élaborer une charte déontologique. Ce groupe, composé de C. Dechamp-Le Roux, A. Ndiaye, O. Vasseur et C. Vassy, a rédigé une première version de cette charte, qui est le fruit de leur travail, tout en prenant appui sur de nombreuses chartes déontologiques d’associations internationales de sociologie, mais aussi sur les chartes d’autres disciplines, et sur la charte européenne du chercheur. Ce texte, qui a été validée par le Comité exécutif de l’AFS, mérite d’être salué à la fois pour son équilibre général et l’effort dont il témoigne pour penser la diversité des questions éthiques que soulève la pratique de la sociologie.

Le texte de cette charte, que nous reproduisons ci-dessous, est désormais soumis à la discussion : les sociologues membres de l’AFS sont invités à faire part de leur remarques sur le forum du site de l’AFS jusqu’au 31  mars 2009, pour parvenir à une version de cette charte qui puisse être soumise à l’approbation de la l’assemblée générale qui se tiendra lors du prochain congrès de l’AFS (Paris, 14-17 avril 2009).

Malheureusement, le forum ouvert sur le site de l’AFS pour accueillir cette discussion n’est accessible qu’aux seuls membres de l’AFS, ce qu’on ne peut manquer de regretter. La volonté de réserver le droit d’élaborer cette charte à ses membres peut bien sûr se comprendre dans le cadre du travail que fait l’AFS depuis sa création en décembre 2001 pour s’imposer comme l’incarnation institutionnelle légitime de la profession. Il n’empêche : il se pourrait bien quand même que cette fois au moins, l’affaire soit suffisamment importante pour qu’on évite de l’instrumentaliser ainsi.

Continuer la lecture de Une charte déontologique pour les sociologues ? Ouvrons le débat !