Nouvelles épreuves pour les concours d’enseignement de SES

La formation des enseignants fait décidément l’objet de toutes les attentions gouvernementales ces temps-ci, et les sciences économiques et sociales (SES) ne dérogent pas à la règle, au contraire. Parallèlement à la « masterisation »  et ses conséquences probables,  le contenu des concours de recrutement dans le second degré est également modifié. Le nouveau contenu du CAPES et de l’agrégation viennent ainsi d’être publiés au Journal Officiel.

Parmi les principaux changements, on pourra noter la suppression de l’épreuve orale de mathématiques pour le CAPES, et l’introduction d’une question d' »histoire de la discipline et d’épistémologie » à l’écrit d’économie comme de sciences sociales, en sus de la dissertation, ainsi que pour les deux concours le renforcement du contrôle de « la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat de façon éthique et responsable » ». Autant d' »innovations » qui ne devraient pas manquer de faire débat.

On remarquera également qu’en revanche, la pédagogie est toujours aussi absente des épreuves de l’agrégation, et la coexistence de deux concours distincts n’est toujours pas remise en question…

Voir ci-dessous le descriptif complet des épreuves tel que paru hier au Journal Officiel :

6 janvier 2010
JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Texte 18 sur 57

CAPES Section sciences économiques et sociales

A. – Epreuves d’admissibilité

1° Composition de science économique, comprenant :
– une dissertation dont le sujet se rapporte aux programmes en vigueur dans les lycées ;
– une question portant soit sur l’histoire de la science économique soit sur l’épistémologie de cette discipline.
Durée : cinq heures ; coefficient 3.

2° Composition de sociologie comprenant :
– une dissertation dont le sujet se rapporte aux programmes en vigueur dans les lycées ;
– une question portant soit sur l’histoire de la sociologie, soit sur l’épistémologie de cette discipline.
Durée : cinq heures ; coefficient 3.

B. – Épreuves d’admission

1° Leçon
12 points sont attribués à l’exposé et 8 points à l’entretien qui lui fait suite.
Durée de la préparation : trois heures, durée de l’épreuve : une heure (exposé : trente minutes, entretien : trente minutes) ; coefficient 3.
La leçon comprend un exposé portant sur l’un des thèmes des programmes en vigueur dans les classes de l’enseignement secondaire en lycée.
Elle est suivie d’un entretien avec le jury durant lequel le candidat répond à des questions, en relation avec le contenu de son exposé et, plus généralement, à des questions portant sur les concepts, outils, méthodes et théories utilisés en sciences économiques et sociales.

2° Épreuve sur dossier comportant deux parties:
14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. (Durée de la préparation : trois heures ; durée de l’épreuve : une heure ; coefficient 3.)

Première partie : épreuve d’explication de textes portant sur un dossier documentaire.
(Présentation : vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes.)
L’épreuve permet au candidat de montrer :
– sa culture scientifique et professionnelle ;
– sa connaissance des contenus d’enseignement et des programmes de la discipline concernée;
– sa réflexion sur l’histoire, l’épistémologie, la didactique et les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.

L’épreuve prend appui sur un dossier constitué d’un article ou d’extraits d’articles ainsi que de données statistiques et/ou de questionnaires d’enquête.
Le dossier est à dominante économique si le sujet de la première épreuve orale d’admission est à dominante sociologique. Il est à dominante sociologique si le sujet de la première épreuve orale d’admission est à dominante économique.
Le candidat commente le ou les documents fournis par le jury et en présente les éléments d’analyse. Cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury portant sur cet exposé, puis de la réponse à des exercices sur des questions relatives à des outils mathématiques et/ou statistiques.
Cette première partie d’épreuve fait l’objet d’un programme limitatif révisé tous les trois ans et publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale.

Seconde partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable ». (Présentation dix minutes, entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document inclus dans le dossier qui lui a été remis au début de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006.
L’exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

———————–

Agrégation Sciences économiques et sociales

A. – Epreuves écrites d’admissibilité
1°Composition de sciences économiques (durée : sept heures ; coefficient 4).
2° Composition de sociologie (durée : sept heures ; coefficient 4).
3° Composition portant, au choix du candidat exprimé lors de l’inscription, soit sur l’histoire et la
géographie du monde contemporain, soit sur le droit public et la science politique (durée : cinq heures ; coefficient 2).
Le programme sur lequel portent les épreuves écrites d’admissibilité est publié au Bulletin officiel du
ministère de l’éducation nationale.

B. – Epreuves orales d’admission


1° Leçon portant sur le programme de l’option sciences économiques et sociales de la classe de seconde ou sur le programme de sciences économiques et sociales de première ou de terminale ES des lycées (y compris sur le programme de l’option sciences économiques et sociales en première ES et sur celui de l’enseignement de spécialité en classe de terminale ES), suivie d’un entretien avec le jury (durée de la préparation : six heures ; durée de l’épreuve : une heure maximum [leçon : quarante-cinq minutes ; entretien : quinze minutes maximum] ; coefficient 5).

2° L’épreuve se déroule en deux parties. La première partie est notée sur 15 points, la seconde sur 5 points (durée de la préparation : quatre heures ; durée de l’épreuve : une heure maximum ; coefficient 3).

Première partie : commentaire d’un dossier portant sur un problème économique ou social d’actualité, suivi d’un entretien avec le jury (commentaire : vingt-cinq minutes ; entretien : quinze minutes maximum).

Seconde partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique
et responsable » (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document qui lui a été remis au début de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006. L’exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

3° Epreuve de mathématiques et statistique appliquées aux sciences sociales et économiques (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée de l’épreuve : trente minutes ; coefficient 2).
Cette dernière épreuve porte sur un programme publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale.

CAPES :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021625818&dateTexte=&categorieLien=id

Agrégation :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021625792&dateTexte=&categorieLien=id#JORFARTI000021625809
—————————–
6 janvier 2010
JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE
Texte 18 sur 57

CAPES Section sciences économiques et sociales

A. – Epreuves d’admissibilité

1° Composition de science économique, comprenant :
– une dissertation dont le sujet se rapporte aux programmes en vigueur dans les lycées ;
– une question portant soit sur l’histoire de la science économique soit sur l’épistémologie de cette discipline.
Durée : cinq heures ; coefficient 3.

2° Composition de sociologie comprenant :
– une dissertation dont le sujet se rapporte aux programmes en vigueur dans les lycées ;
– une question portant soit sur l’histoire de la sociologie, soit sur l’épistémologie de cette discipline.
Durée : cinq heures ; coefficient 3.

B. – Épreuves d’admission

1° Leçon
12 points sont attribués à l’exposé et 8 points à l’entretien qui lui fait suite.
Durée de la préparation : trois heures, durée de l’épreuve : une heure (exposé : trente minutes, entretien : trente minutes) ; coefficient 3.
La leçon comprend un exposé portant sur l’un des thèmes des programmes en vigueur dans les classes de l’enseignement secondaire en lycée.
Elle est suivie d’un entretien avec le jury durant lequel le candidat répond à des questions, en relation avec le contenu de son exposé et, plus généralement, à des questions portant sur les concepts, outils, méthodes et théories utilisés en sciences économiques et sociales.

2° Épreuve sur dossier comportant deux parties:
14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. (Durée de la préparation : trois heures ; durée de l’épreuve : une heure ; coefficient 3.)

Première partie : épreuve d’explication de textes portant sur un dossier documentaire. (Présentation : vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes.)
L’épreuve permet au candidat de montrer :
– sa culture scientifique et professionnelle ;
– sa connaissance des contenus d’enseignement et des programmes de la discipline concernée;
– sa réflexion sur l’histoire, l’épistémologie, la didactique et les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.

L’épreuve prend appui sur un dossier constitué d’un article ou d’extraits d’articles ainsi que de données statistiques et/ou de questionnaires d’enquête.
Le dossier est à dominante économique si le sujet de la première épreuve orale d’admission est à dominante sociologique. Il est à dominante sociologique si le sujet de la première épreuve orale d’admission est à dominante économique.
Le candidat commente le ou les documents fournis par le jury et en présente les éléments d’analyse. Cet exposé est suivi d’un entretien avec le jury portant sur cet exposé, puis de la réponse à des exercices sur des questions relatives à des outils mathématiques et/ou statistiques.
Cette première partie d’épreuve fait l’objet d’un programme limitatif révisé tous les trois ans et publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale.

Seconde partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable ». (Présentation dix minutes, entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document inclus dans le dossier qui lui a été remis au début de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006.
L’exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

———————–

Agrégation Sciences économiques et sociales

A. – Epreuves écrites d’admissibilité
1°Composition de sciences économiques (durée : sept heures ; coefficient 4).
2° Composition de sociologie (durée : sept heures ; coefficient 4).
3° Composition portant, au choix du candidat exprimé lors de l’inscription, soit sur l’histoire et la
géographie du monde contemporain, soit sur le droit public et la science politique (durée : cinq heures ;
coefficient 2).
Le programme sur lequel portent les épreuves écrites d’admissibilité est publié au Bulletin officiel du
ministère de l’éducation nationale.

B. – Epreuves orales d’admission
1° Leçon portant sur le programme de l’option sciences économiques et sociales de la classe de seconde ou
sur le programme de sciences économiques et sociales de première ou de terminale ES des lycées (y compris
sur le programme de l’option sciences économiques et sociales en première ES et sur celui de l’enseignement
de spécialité en classe de terminale ES), suivie d’un entretien avec le jury (durée de la préparation : six heures ;
durée de l’épreuve : une heure maximum [leçon : quarante-cinq minutes ; entretien : quinze minutes
maximum] ; coefficient 5).

2° L’épreuve se déroule en deux parties. La première partie est notée sur 15 points, la seconde sur 5 points
(durée de la préparation : quatre heures ; durée de l’épreuve : une heure maximum ; coefficient 3).

Première partie : commentaire d’un dossier portant sur un problème économique ou social d’actualité, suivi
d’un entretien avec le jury (commentaire : vingt-cinq minutes ; entretien : quinze minutes maximum).

Seconde partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique
et responsable » (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document qui lui a été remis au début
de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de
l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des
capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences
professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006.
L’exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

3° Epreuve de mathématiques et statistique appliquées aux sciences sociales et économiques (durée de la
préparation : une heure trente minutes ; durée de l’épreuve : trente minutes ; coefficient 2).
Cette dernière épreuve porte sur un programme publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation
nationale.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *