Echecs

Vers un pilotage clientéliste de la recherche ?

L’Association des Enseignants Chercheurs en Science Politique (AECSP)  par la voix de son bureau a récemment publié un communiqué pour alerter ses collègues sur les mutations en cours concernant le gouvernement – pardon le “pilotage”- de la recherche. Un nouveau cran a en effet été franchi cet été avec la mise en place d’une application informatique (ironiquement ?) baptisée DIALOG  qui contraint les directeurs de laboratoire à collaborer à la généralisation du fléchage pour les candidats. Nous reproduisons ci-dessous le texte en question pour le soumettre à votre sagacité.

 

L’Association des Enseignants Chercheurs en Science Politique (AECSP) attire l’attention de tous les membres des laboratoires et de leurs directeurs, sur les récentes orientations prises par la direction du CNRS. A l’heure actuelle, une opération visant à modifier le mode recrutement des chercheurs a été lancée : il s’agit de remplacer les postes mis au concours sur un support général par des fléchages thématiques et géographiques, imposant un laboratoire et un thème de recherche aux futurs candidats recrutés. Cet été, dans la plus grande discrétion, la direction du CNRS a demandé aux directeurs d’unité de formuler des vœux de recrutement sur trois ans, pour les forcer à s’impliquer, par le biais de l’application DIALOG, dans ce nouveau mode de pilotage. Une telle évolution s’inscrit dans le projet plus général de refonte de la recherche publique qui se met en place avec les Idex.

 L’AECSP s’associe pleinement aux décisions prises lors de l’Assemblée générale réunie par « Sauvons la Recherche » et les organisations syndicale du CNRS le 8 septembre 2011 : les directeurs d’unité et les membres du Comité national présents ont décidé à la quasi unanimité de recommander aux laboratoires de remplir l’application DIALOG en mentionnant uniquement l’intitulé de la ou des sections du Comité National auxquelles ils sont rattachés, sans tenir compte de la limitation à 10% des effectifs de chercheurs mentionnée dans la lettre adressée par le CNRS aux directeurs d’unité. Concernant les objectifs, les participants à l’Assemblée générale recommandent d’indiquer uniquement les besoins en postes d’ITA statutaires.

Il est à craindre que des directeurs de laboratoire soient tentés de répondre favorablement aux demandes de la direction. L’AECSP appelle donc l’ensemble de la communauté des chercheurs et des enseignements chercheurs, chacun dans son laboratoire, à œuvrer pour la mise en œuvre de ce mot d’ordre et la réussite de cette action collective.

Le bureau de l’AECSP


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">