Licence : arrêté de mort (symbolique) ?

Le projet de « réforme » de la licence continue d’avancer. Le 12 juillet dernier,  le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER ) a approuvé le projet d’arrêté, qui n’est pourtant pas sans soulever un certain nombre de questions. et d’en laisser un certain nombre d’autres, cruciales, en suspens. Qu’il s’agisse de l’insertion professionnelle des futurs diplômés, des modalités de contrôle de connaissances, de la substitution de ces dernières d’ailleurs par des « référentiels de compétences », ou encore du socle d’heures minimales, les points d’achoppement sont nombreux, comme le relève Pierre Dubois sur son blog « Histoires d’Université« . Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller lire les quelques billets qu’il a consacré à cette question depuis fin juin.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *